La SERD, le bon prétexte pour sensibiliser vos salariés au tri des déchets

novembre 7, 2016

Voici quelques bonnes pratiques qui fonctionnent !

Du 19 au 27 novembre se déroule la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Du côté des entreprises du secteur tertiaire, la SERD c’est l’occasion pour sensibiliser les salariés au tri sélectif tout en les dynamisant par le biais d’animations ludiques. L’enjeu de cet événement est de provoquer une prise de conscience concernant la nécessité de diminuer les quantités de déchets générées tout en donnant des clés aux collaborateurs pour agir au quotidien au sein de leur société.

Quel intérêt pour les entreprises ?

Réduire ses déchets au travail est un enjeu majeur. C’est d’abord un geste citoyen en faveur de l’environnement, mais c’est également un atout quant aux performances d’une entreprise. Diminuer sa production de déchets permet d’une part de réaliser de nombreuses économies : achat, stockage, traitement, TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes). D’autre part, c’est un excellent moyen d’augmenter la performance environnementale de son bâtiment, notamment lors des certifications HQE Exploitation, Breeam In Use, Leed.

Comment réduire ses déchets ?

Réduire ses déchets passe par la mise en place de plusieurs actions en interne qui ont pour objectif de réguler les flux pour maximiser les performances. À l’occasion de la SERD, Greenwishes livre un ensemble de bonnes pratiques et d’astuces qui peuvent donner des idées à ceux qui souhaitent réduire leurs déchets :

Réduire ses papiers : c’est le premier déchet consommé au bureau !

Il existe de nombreuses astuces pour réduire les quantités comme :

Configurer les imprimantes sur une impression en noir et blanc et recto verso par défaut
Lors des réunions, opter pour une présentation numérique puis envoyer le dossier dématérialisé à vos interlocuteurs
Sensibiliser les salariés pour imprimer seulement ce qui est nécessaire
Réduire les polices de caractère et sélectionner des polices d’impression peu épaisses
Réduire le grammage du papier exploité pour diminuer le prix d’achat, mais aussi sur les frais postaux ! Le must c’est encore d’utiliser du papier recyclé et mettre à disposition du papier brouillon ;

Réduire ses gobelets en plastique

Utiliser une tasse réutilisable ou un mug au travail permet de réguler le nombre de gobelets consommés à la machine à café. La plupart de ces machines sont adaptées à recevoir des mugs à la place des gobelets habituels. Il s’agira seulement d’un paramétrage pour certaines machines qui permettra de réduire massivement la quantité de gobelets. Parallèlement, la mise en place de fontaines à eau diminuera les quantités de bouteilles en plastique consommées.

Réduire ses déchets au restaurant d’entreprise et éviter le gaspillage alimentaire

Mettre en place le tri sélectif à la desserte plateau permet de faire prendre conscience aux convives de ce que représentent les déchets laissés sur leurs plateaux. En effet, lorsqu’une personne doit faire l’effort de trier, elle est confrontée à la réalité de ce que contient son plateau (restes de nourritures comme souvent le pain qui est gaspillé). Au fur et à mesure et de manière accompagnée par des actions de communication, le convive fait plus attention à ce qu’il jette et le volume de déchets baisse.

Par ailleurs, certains restaurants d’entreprises mettent à disposition des « doggy bags » pour éviter le gaspillage alimentaire. Une astuce simple, responsable et à la mode !

Réduire ses déchets dangereux : les piles et toners

Eh oui, le secteur tertiaire a également son lot de déchets « dits » dangereux. Il s’agit des cartouches d’encre/toners et des piles qui nécessitent un traitement très particulier dû à leur toxicité. Il existe un grand nombre de ses produits au format rechargeable qui permettent d’éviter de nombreux déchets. Le cas échéant, même si ces déchets sont dangereux, ils sont recyclables ! Il est alors primordial de faire appel à un gestionnaire de déchets qui aura l’expertise suffisante pour traiter ce type de flux.

Ne jeter que si c’est nécessaire et faire des dons

Un objet encore fonctionnel, mais légèrement défraîchi peut toujours être utilisé. Il est important de veiller à ne pas « jeter pour jeter ». De même lorsque les fournitures ou outils sont renouvelés, ils peuvent être redistribués à des associations pour favoriser leur développement. Il est alors possible de se rapprocher de gestionnaires de déchets qui travaillent avec des organismes sociaux et/ou humanitaires pour donner une seconde vie à ces produits en bon état afin de réduire ses déchets en entreprise.

Greenwishes a d’ailleurs organisé à l’occasion de la Semaine Internationale de la Solidarité, un grand recyclage solidaire, visant à collecter des fournitures de bureau en bon état et dont les collaborateurs souhaitent se séparer pour les envoyer à des écoliers dans le besoin.

Pour conclure, il y a donc de nombreuses façons d’agir pour la réduction de ses déchets et limiter le gaspillage en entreprise. Adopter ces bonnes pratiques et faire adhérer à ses salariés c’est aussi faire le choix de la performance environnementale et de la responsabilité de ses différents flux de déchets pour diminuer leur impact sur la planète.

Partager sur les réseaux

D’autres articles susceptibles de vous intéresser …

Quelles sont les nouveautés en matière de gestion de ...

janvier 3, 2017

Faisons le tri dans les sigles présents sur les packa ...

juillet 28, 2017

La SERD, le bon prétexte pour sensibiliser vos salari ...

novembre 7, 2016

Le Groupe TGW s’engage avec :